Quels sont les symptômes du TDAH ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



C’est en 1994 que le terme TDAH (Trouble du Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité) est apparu. Il s’agit d’un trouble neurobiologique et de ce fait, chez l’enfant comme l’adulte, il est présent depuis la naissance. Quels sont les symptômes du TDAH ? Cet article vous en dit plus sur le sujet.

Quels sont les symptômes du TDAH ?

Les symptômes du TDAH chez l’enfant

Certains troubles du comportement de l’enfant peuvent amener à poser ce diagnostic.

  • Le manque d’attention

On constate que l’enfant a du mal à maintenir longtemps son attention sur un travail (exercice) ou une activité en particulier. C’est ainsi que naissent dans les activités scolaires (travaux, devoirs, etc.), des erreurs d’inattention.

Il arrive toutefois que l’enfant puisse faire preuve d’une meilleure attention si l’activité l’intéresse. En ce qui concerne les détails, l’enfant peut manquer d’attention. Il a des difficultés à commencer et à finir ses travaux ou autres activités. Tout ce qui nécessite un trop gros effort mental, l’enfant a tendance à l’éviter.

Parfois, lorsque vous vous adressez à lui, vous avez même l’impression qu’il ne vous écoute pas. Même quand il les comprend, il a souvent du mal à retenir les instructions et à les exécuter. L’enfant a du mal à être organisé et a tendance à être aisément distrait par un rien.

Une difficulté à s’organiser. Il a également des oublis au quotidien. De ce fait, il perd fréquemment ses livres, ses crayons, ses jouets, etc.

  • L’hyperactivité

L’enfant ne tient pas en place : il a très souvent la bougeotte. Même sur sa chaise, il a souvent tendance à se tortiller en remuant pieds et mains. En classe, à la maison et ailleurs, il lui est difficile de rester assis.

Il peut alors lui arriver de grimper et de courir n’importe où. Les activités calmes ne l’intéressent pas du tout ou difficilement. L’enfant souffrant de TDAH est également très volubile.

  • L’impulsivité

Il a l’habitude d’interrompre tout le monde ou de réagir en répondant aux questions qui n’ont pas fini d’être formulées. L’enfant a du mal à attendre que vienne son tour. Il lui arrive donc d’imposer sa présence en intervenant notamment dans des jeux ou des conversations.

L’enfant peut aussi afficher caractère imprédictible et inconstant. On remarque également de courantes sautes d’humeur.

Dans certains cas, l’enfant est rejeté par les autres parce qu’il fait trop de bruit, qu’il est individualiste et parfois même agressif.

Les signes du trouble de l’attention chez l’adulte

Chez l’adulte atteint de TDAH, ces symptômes sont différemment exprimés. Il se concentre toujours difficilement. Physiquement, il est certes moins hyperactif que l’enfant, mais n’apprécie pas pour autant l’immobilité.

Cela fait naître en lui de l’anxiété et une certaine tension interne. Il est très souvent en quête de sensations fortes (jeu compulsif, drogues, vitesse, sports extrêmes, etc.).

L’adulte souffrant de TDAH a toujours du mal avec l’organisation à court ou à long terme et termine donc ses tâches avec difficulté. Son humeur est changeante et son caractère peut être empreint de colère et d’impulsivité. Il s’estime très peu, gère mal le stress et la frustration.

Pour finir, il faut néanmoins savoir raison garder, car de temps à autre, certains de ces symptômes peuvent être présentés par tous les enfants. Cela ne signifie pas forcément qu’ils sont atteints de TDAH.

L’enfant souffrant du TDAH présente régulièrement un grand nombre de ces symptômes sur une durée minimum de six mois.


Lisez aussi:

La méditation: solution pour se recentrer sur soi même

Qui peut diagnostiquer le TDAH ?