Concentration: comment apprendre à mieux se concentrer ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Notre société actuelle n’est clairement pas idéale pour favoriser la concentration. Entre le stress, les lumières en permanence et toutes les distractions existantes, nous avons de plus en plus mal à y arriver.

Néanmoins, fort heureusement, il existe quelques astuces pour maintenir son attention sur des objectifs fixes. Cet article vous livre les secrets pour mieux se concentrer.

Concentration: comment apprendre à mieux se concentrer ?

Se trouver un cadre adéquat favorise la concentration

Le cadre est très important quand on cherche à donner son maximum pour une tâche donnée. Il est même impératif que ce dernier soit propice à la concentration. Pour ça, il faut toujours privilégier les cadres qui isolent au maximum du monde extérieur.

Il n’y a rien de pire pour la concentration que le bruit. Ainsi, il faut choisir un endroit où règnent au maximum, calme et silence.

Tout ne s’arrête pas là. Il faut également que vous vous sentiez à l’aise dans votre cadre. Ainsi, il faut que l’éclairage et la température soient optimisés pour vous. Le manque de confort est aussi une grande source de déconcentration.

Le fait de se trouver un bon cadre présente un avantage autre que celui du confort et du calme. Cet avantage réside dans le fait que le cerveau finit par s’adapter à ces conditions de travail. Ainsi, à chaque fois que ces conditions sont réunies, par réflexe il se met en mode concentration.

Éviter de faire plusieurs choses à la fois ou de vous laisser distraire

Il y a un proverbe qui dit : « Qui trop embrasse, mal étreint ». C’est une assertion que le cerveau humain connaît très bien. Il lui est compliqué d’être efficace, dans plusieurs tâches à la fois.

C’est pour cela qu’il est toujours recommandé, de ne faire qu’une seule chose à la fois. En plus, il faut également s’éloigner de tout ce qui peut détourner votre attention. Commencez par vous éloigner des fenêtres et des portes.

Assurez-vous de ne pas être dans un endroit où vos regards risquent d’être attirés par les mouvements d’un animal ou d’autres personnes. Éloignez-vous également de ce que vous utilisez durant vos temps de loisir comme : les smartphones, les romans ou la télévision.

Pour finir, pensez à manger et à boire correctement avant de commencer la tâche. Se lever, même pour aller boire, ce n’est pas bon pour la concentration.

Choisir des horaires propices pour focaliser votre esprit

Il est important que vous appreniez à connaître votre organisme, et comprendre que votre concentration n’est pas même à tout moment de la journée.

De façon générale, la concentration est maximale entre 9 heures – 11 h 30 et entre 16 h 30 – 19 heures. Il est d’ailleurs recommandé d’accomplir les tâches les plus ardues à ces moments de la journée.

Il se peut que vous ne répondiez pas à cette norme. Vous pouvez essayer de trouver vos horaires propices, en notant régulièrement quelque part les moments de la journée où vous êtes plus efficaces.

Éviter la routine et fixez-vous des objectifs réalisables

Le cerveau est une machine formidable qui ne supporte pas deux choses : la monotonie et les tâches trop difficiles. C’est pour ça qu’il faut faire tous les jours l’effort de bousculer ses habitudes de travail.

Aussi, il faut se fixer de petits objectifs que l’on peut réaliser facilement. Au lieu de vouloir tout faire d’un coup, vous pouvez diviser la tâche en plusieurs sous-tâches qui sont plus faciles pour vous.


Lisez aussi:

Comment trouver le calme intérieur en soi dans un monde agité ?

Est-ce que le TDAH est une maladie mentale ?